ETOP 2015 – 2016

Pour l’année scolaire 2015 – 2016, l’enquête ETOP (Environnement de Travail, Organisation Pédagogique) a été appliquée au sein de la Faculté Jean Monnet (fin mars et début avril) ainsi que dans d’autres composantes de l’Université Paris-Sud. Nous avons choisi deux modalités d’application du questionnaire : par publipostage (internet) mais aussi présentiel, lors de la dernière séance de TD.

 

Les taux de réponse ont été les suivants :

  • Présentiel : 805 / 2570 = 31,32 %
  • Publipostage (internet) : 140 / 1611 = 8,7 %
  • TOTAL : 945 / 4181 = 22,60 %

 

Le taux de 30 % de réponses en présentiel est largement supérieur à la moyenne des composantes de l’Université Paris-Sud (autour de 20 %), ainsi que celle globale de notre composante (22,6 %).

 

Points positifs

Plus de 70% des étudiants sont plutôt d’accord ou tout à fait d’accord avec l’affirmation selon laquelle ils recommanderaient l’Université Paris-Sud pour la qualité et son environnement de travail. Ils sont également presque 70% à être d’accord que, par rapport à l’organisation des études, ils recommanderaient la formation dont ils font partie.

 

Pour la qualité et son environnement de travail, je recommanderais l'université Paris-Sud

Nombre de réponses

Pourcentage

Pas du tout d'accord

61

7,34%

Pas vraiment d'accord

167

20,10%

Plutôt d'accord

435

52,35%

Tout à fait d'accord

168

20,22%

Total

831

100,00%

 

 

D’autres dimensions de la faculté ont reçu aussi un avis plutôt favorable. Les étudiants dégagent une opinion positive sur la structure « physique » de la faculté, et les étudiants ont également une opinion favorable de certains services (prestations) proposés par la faculté, comme la bibliothèque universitaire et le SUAPS.

 

Réserves

De l’autre côté, les étudiants de la Faculté Jean Monnet ont exprimé des réserves sur certaines dimensions de leur expérience à l’Université. En résumé, il semble y avoir un problème de communication au sein de la Faculté concernant certaines informations périphériques à la scolarité (bourses, logement, poursuite d’études). Enfin, certains regrettent le manque de lieux de travail à accès libre et des problèmes de chauffage.

 

Propositions

Les conclusions de ce rapport ont été présentées lors du Conseil de Faculté du 03 novembre 2016. Quelques pistes ont été évoquées, notamment sur les moyens pour améliorer la communication et l’information auprès des étudiants.

 

Pour cela, le principal chantier consiste à la réalisation d’un fascicule et/ou d’un point d'informations spécifique pour les étudiants « primo-arrivants » à la faculté (en première année de Licence). Ceci en complément de l’amphi d’accueil qui doit être réservé à la communication d'informations institutionnelles de l’université, un enseignant du premier semestre des différents parcours (et divisions) de la L1 pourrait réaliser une présentation d’une durée d’environ d'une heure, lors de l'un des cours réalisés pendant les deux premières semaines du semestre. Cette présentation permettrait de lister l'ensemble des points importants (autres que ceux présentés lors de l'amphi d'accueil) que les étudiants doivent prendre connaissance dès leur arrivée à l’université, comme par exemple : la présentation des modalités de contrôle des connaissances, la charte des examens, le calendrier universitaire ainsi que d’autres aspects qui relèvent de l’organisation pédagogique.

 

D'autres mesures d’amélioration de l’environnement sont en cours dans les locaux de la Faculté Jean Monnet. Tout d'abord, le déménagement prochain de la faculté à l’intérieur du campus d’Orsay limite les investissements dans les bâtiments actuels, destinés à être détruits. Ces derniers concernent en priorité la sécurité et la maintenance. Par ailleurs, des travaux ont été effectués dans l’amphi 1 du campus de Sceaux qui fournit désormais des prises électriques à chaque place, permettant à chaque étudiant de brancher son ordinateur portable.