« Oui, si » Droit - Aménagements pédagogiques

Pour la première année de mise en œuvre de la procédure nationale Parcoursup et du dispositif « Oui, si », la Faculté Jean Monnet a décidé de mettre en œuvre un programme d'accompagnement ambitieux de ses futurs étudiants qui ne présenteraient pas toutes les garanties de réussite, afin de leur donner les meilleures chances d'obtenir leur diplôme de licence.

La conception des aménagements, présentés ci-dessous, a été guidée par la volonté de mettre l'étudiant au centre de sa formation, en portant un intérêt particulier à chacun des bénéficiaires du dispositif.

Aménagement pédagogique de type 1 (sans allongement de la durée de formation)

L'étudiant bénéficiaire de ce dispositif signera un contrat précisant les modalités particulières de son suivi pédagogique. De manière systématique, l'étudiant se verra désigner un référent pédagogique qu'il rencontrera régulièrement.

Une obligation d'assiduité renforcée s'imposera aux étudiants bénéficiaires de ce dispositif.

Aménagement pédagogique de type 2 (avec une année de formation supplémentaire)

L'étudiant bénéficiaire de ce dispositif signera un contrat précisant les modalités particulières de son suivi pédagogique. De manière systématique, l'étudiant se verra désigner un référent pédagogique qu'il rencontrera régulièrement.

Ce suivi individuel sera complété par un accompagnement collectif hebdomadaire.

Une obligation d'assiduité renforcée s'imposera aux étudiants bénéficiaires de ce dispositif.

Remarque importante : L'étudiant bénéficiaire de cet aménagement ne pourra pas valider l'ensemble des crédits de Licence 1 lors de sa première année. En effet, un allégement des enseignements est prévu afin de dégager des créneaux horaires qui seront mis en œuvre pour l’accompagnement de l'étudiant. Par conséquent, l'intéressé ne pourra obtenir son diplôme de licence qu'après quatre années universitaires. Néanmoins, il sera exceptionnellement permis aux étudiants, qui réussiraient de manière extrêmement satisfaisante dans le dispositif allégé, de s'inscrire en enseignement à distance, afin d'étudier durant l'été les enseignements qui ne leur auraient pas été dispensés durant l'année universitaire. Cette inscription dérogatoire en enseignement à distance ne donnerait lieu à la perception d'aucun droit supplémentaire au profit de l'Université.