LE STATUT DE L'EGLISE ORTHODOXE

Plus d'informations
Plus d'informations

en Roumanie post-communiste (1989-2007)

Des siècles durant, les nations des Balkans se sont organisées dans des contextes hostiles, du fait de l’occupation étrangère russe, autrichienne, hongroise et turque. Étant donné qu’aucun État n’était favorable à ces mouvements d’émancipation nationale, les Églises jouèrent un rôle très important. Avant la formation d’États nationaux dans les Balkans, les Églises nationales étaient considérées par l’opinion publique comme défenderesses de la nation. Ainsi pouvons-nous successivement parler d’émancipation nationale, d’Église Nationale, d’État National indépendant et d’Église autocéphale. Après avoir étudié le rapport que l’Église orthodoxe roumaine entretient avec son passé et avec les principes d’organisation ecclésiale, l’ouvrage montre les aspects les plus importants concernant les relations de l’Église majoritaire avec les autres cultes ainsi que les relations Églises-État. Ces analyses doctrinales, historiques, de droit roumain et de droit canonique orthodoxe permettent de mieux saisir les termes du débat entourant l’élaboration d’une loi générale roumaine sur les cultes, loi pour laquelle un projet a été débattu à partir de juillet 2005 et qui a été adopté in 2006.

Préface de Brigitte Basdevant-Gaudemet et Jean-Paul Durand, o.p 
Presses Universitaires de Sceaux