Histoire de la faculté

Le livre d'histoire de la Faculté Jean Monnet s'ouvre sur l'année 1968, lorsqu'elle fut créée à partir de la faculté de Droit de Paris.
A cette époque, la Faculté de Droit de Sceaux qui ne préparait qu'au 1er cycle de droit, accueillait déjà 800 étudiants.

Le 20ème siècle à la faculté Jean Monnet

Les années 70

Deux ans après sa création, la faculté de Droit de Sceaux accueillait les étudiants en licence, puis en maîtrise en 1973.

Cette même année marque aussi le rattachement de la faculté de Droit de Sceaux à l'Université Paris-Sud.

Dès les années 70, la faculté de Droit de Sceaux aura à cœur de continuellement s'adapter aux besoins de formations spécialisées, tout en s'ouvrant largement sur l'extérieur.

C'est ainsi qu'en 1972 sont installés les premiers laboratoires de langues, suivis en 1975 par la création du premier des troisièmes cycles : le DESS de Droit de la santé, et la création d'un département d'enseignements linguistiques. Un an plus tard seront créés le DEA de Droit International Privé ainsi que le programme " Juristes internationaux " en collaboration avec l'Institut Supérieur d'Interprétariat et de Traduction. La faculté de Droit de Sceaux s'intéressera aussi aux salariés et aux demandeurs d'emploi en lançant les premiers stages de formation permanente.

Un an plus tard seront créés le DEA de Droit International Privé ainsi que le programme " Juristes internationaux " en collaboration avec l'Institut Supérieur d'Interprétariat et de Traduction.

Enfin, en 1978 le premier programme de coopération inter universitaire avec l'Université de KENT en Grande Bretagne voit le jour.

Les années 80

Au début des années 80 la faculté a déjà acquis une notoriété incontestable du fait de la réputation de ses enseignants, de la qualité de leur enseignement et de leurs recherches.
A partir de 1988, le développement de la Faculté de Droit de Sceaux s'accélère de nouveau. En effet, en 1988, l'Institut de Droit Public des Affaires est créé en étroite collaboration avec les milieux professionnels et en particulier le Barreau de Paris. Par ailleurs, la faculté de Droit de Sceaux crée les filières Economie et Gestion sous les effets cumulés du doublement en six ans de ses effectifs et de l'augmentation de la demande de formation dans la partie sud de l'Ile-de-France.

Dans les quatre années qui suivent, neuf formations nouvelles sont ouvertes en droit et un nombre égal en Economie-Gestion dont le Télé-enseignement et l'Institut d'Etudes Judiciaires.

La faculté de Droit de Sceaux a vécu, elle prend le nom de faculté Jean Monnet.

Les années 90

A dix ans du nouveau millénaire, la Faculté Jean Monnet doit relever un nouveau défi : celui de gérer son propre succès !

C'est ainsi qu'en 1993, la faculté Jean Monnet s'enrichit de 2800 m² supplémentaires à Orsay, tandis que de nouveaux locaux sont aménagés à la résidence universitaire Jean Zay

Le site de Sceaux n'est pas en reste puisqu'il se voit complété par 9000m² supplémentaires.

La réhabilitation des bâtiments d'origine a été achevée en 2003.

Le 21ème siècle à la faculté Jean Monnet

Les années 2000

Quatre ans après le début du nouveau millénaire, la faculté Jean Monnet, Droit- Economie-Gestion fidèle à sa volonté d'ouverture se lance dans l'aventure européenne du LMD (Licence, Master, doctorat). C'est ainsi qu'en 2004, les étudiants de 3ème cycle ont pu inaugurer la mise en œuvre des spécialités de masters. Ce mouvement s'achèvera en 2005 avec l'application de la licence et du doctorat.

Parallèlement à la mise en place du LMD, la faculté Jean Monnet continue à développer son offre de formations.

Alors qu'elle vient de fêter en 2008 ses quarante ans, elle propose maintenant 10 masters et 39 spécialités.